Simona Palatinusová -- Nucleus 

Simona

De même que les lointains paysages d'Amérique Latine, le travail de la jeune artiste Simona Palatinus montre le "lointain" noyau -- une alcôve cachée dans les entrailles d'objets ou symboles fanés, les structures de la matrice naturelle. En même temps, elle dévoile le coté sombre de l'ensoleillé Panama, qui est devenu son lieu de résidence.

Dans ses peintures et son art graphique, elle capture les détails de son histoire personnelle. "Reliques, flétries, peut être seulement capturer l'essence d'êtres fanés et sans vie " Son travail évoque la mélancolie et les rêves dans lesquels notre esprit s'évade pour échapper à la rationnalité du quotidien. 

Elle cherche à représenter un art subjectivement orienté et ses thèmes abstraits, mais aussi un jeu étrange qui mélange la nostalgie aux souvenirs flétris et l'irréversibilité du moment réel. C'est également un état "Avant la tristesse, mais ce n'est pas un rêve, ou une anxiété... "

Les créations de Palatinus ont une connotation autobiographique, les contenus visuels produisent plusieurs photographies surprenamment remarquables, qui font partie d'éléments imaginaires plus importants faisant référence à son parcours photographique. La profondeur de sa précision est un regard subjectif au dela des apparences, et le résultat est le sentiment insaisissable d'un sentiment éphémère. Le présent de l'absence est un motif puissant que l'auteure gère habilement, et qui (n') est (pas) représenté dans presque toutes ses oeuvres exposées. La poésie personnelle est un moment d'harmonie mais aussi un élément d'unification. Le spectateur se retrouve dans un monde qu'il devrait percevoir avec une autre sensibilité, son seuil de perception habituel a besoin d'être détourné de l'ordinaire. Pour entrevoir un monde qu'il n'est pas facile de comprendre même au second regard, car l'essence même de son existence a une signification opposée à celle qu'il évoque directement. C'est au spectateur de modifier son regard pour comprendre cette oeuvre à travers les yeux de l'auteure.

Simona Palatinus a étudié dans le Département de Media et Digital Media de l' Academy des Arts de Banská Bystrica (2010-2013). Elle est arrivée au Panama en 2014, et vit et se forme actuellement dans la ville de Panama.

Conservateur: Richard Kitta 

Direction artistique: Kotolňa


Likewise the distant landscapes of Latin America, the work of young artist Simona Palatinus points to the "distant" nucleus - a nook that is hidden somewhere in the bowels of stale objects or symbols, the structures of natural matrix. At the same time, she offers the shadowy side of the shining Panama, which has become her new hometown. 

In her painting and graphic work she captures the details of personal history. "Relic, stales, perhaps only ether and some dry nonliving..." Her work evokes the melancholy and dreaming that our mind tries to divert from everyday rationality. Subjectively oriented artwork and its abstractional themes are the personal research of the author, but also a weird game which combines nostalgy with faded memories and the irreversibility of a real moment. It's also a state ,,before sadness but it's not dreaming, or anxiety ..."

Palatinus's creation has an autobiographical undertone, visual contents are making various unplanned outlined stills, parts of larger imagined elements that refer to her photographic background. The depth of sharpness is a subjective look somewhere behind the scene and the result is a considerably ungraspable feeling of feeling that is after all fleeting. The present of absence is a powerful motive with which the author handles ably and is (not)presented in almost every of her exposed work. Personal poetic is a harmonizing moment but also a unifying element. The viewer finds himself in a world that he should perceive with another sensitivity, his threshold of perception expects a kind of deflection from the ordinary session. A world that isn´t even on the second view simple, because the essence of its existence has the opposite meaning as the one that it directly evokes . It's only up to the viewer to see if he crosses his gaze to it feel it with the authors gaze. 

Simona Palatinus studied at the Department of Media and Digital Media at the Academy of Art in Banská Bystrica (2010-2013). She went to Panama in 2014. She currently lives and forms in Ciudad de Panama. ' 

" curator: Richard Kitta 

art directoring: Kotolňa